Pointe Du Hoc

Faisant partie du mur de l’Atlantique d’Hitler, la Pointe Du Hoc a été construite par l’organisation allemande Todt et est située entre Utah Beach et Omaha Beach. Cette batterie se composait de six casemates qui abritaient des canons français de 155 mm capturés.

Comme on l’a vu dans le film « Le jour le plus long », le 2e Bataillon de Rangers américains a été chargé de détruire ce point fort le jour J, car il représentait une menace réelle pour les soldats qui débarquaient sur les plages d’Utah et d’Omaha.

Les Rangers qui ont reçu l’ordre de s’emparer de cette position, se sont entraînés pendant des mois en Angleterre. C’était une tâche extraordinaire qui leur avait été confiée ; pour capturer et faire taire cette batterie, les Rangers devaient d’abord escalader les falaises avec des cordes, des échelles et des grappins. Tout cela sous le feu nourri de l’ennemi.

Une fois que les Rangers ont réussi à prendre pied au sommet de la falaise, des combats acharnés ont fini par dégager la batterie et Pointe Du Hoc était entre les mains des Américains. Au grand désarroi des Rangers américains, ils ont découvert que les canons de 155 mm n’étaient que des poteaux de téléphone peints. Les vrais canons avaient été déplacés plus à l’intérieur des terres selon les ordres d’Erwin Rommel. Les canons ont été trouvés plus tard par une patrouille américaine et détruits par la suite. Il est devenu évident que les canons ne visaient que la plage d’Utah Beach.

La zone de la batterie allemande à Pointe Du Hoc a été le témoin de bombardements aériens et navals sévères et le terrain ressemble maintenant à celui des cratères lunaires ; des trous massifs marquant les explosions des bombes alliées. Il n’y a aucun doute que cela doit avoir été terrifiant pour les Allemands qui occupaient cette position pendant l’invasion alliée.

Booking